jan
21
2009
0

Travaux d’isolation : changement des fenêtres

Le rapport d’installation chauffage mené par l’entreprise mené par l’ECIC nous donne beaucoup d’informations sur les coûts et l’amélioration de notre système de chauffage aujourd’hui dépassé et vétuste.Il nous apprends également le classement de nos logements selon les critères du diagnostic performance énergétique :

Notre classement performance énergétique est D !

Nous avons selon ce rapport un niveau de consommation élevé (voir bilan d’exploitation du rapport). Pour réduire notre consommation et donc réduire nos charges, l’ECIC nous donne des pistes concernant l’amélioration du bâti. L’amélioration sera possible avec une meilleure isolation du bâtiment, ce qui implique d’isolation des terrasses, façades extérieures et fenêtres des bâtiments de la résidence.

La rénovation de la façade sera à terme décidé, tout comme l’ont été les travaux de réfection du toit cette année. C’est une étape obligatoire pour mettre un terme aux fuites (les toits ne sont pas les seules causes d’inondation !) et répondre à une obligation de réfection demandée par la mairie. Avec les travaux de toiture et de façade, il manquera un élément indispensable pour gagner plus de 30% sur notre consommation en chauffage :

Le changement des fenêtres.

Les fenêtres de notre résidence ont maintenant 20 ans et sont responsable d’une bonne partie des pertes de chaleur : bois vieux voire pourri, double vitrage très ancien, mauvaise isolation générale des menuiseries de la résidence (vitrage type 4x8x4 alors que maintenant c’est plutot 4x16x4, 8 et 16 représentant l’épaisseur occupé par l’argon utilisé comme isolant).

Je mettrai prochainement des devis accessibles en ligne afin chacun puisse avoir une idée du coût. Je vous rappelle que le changement de fenêtre permet d’obtenir un crédit d’impôt de 25% du montant du matériel ainsi qu’une TVA à 5.5%.

Les plans climat 2004 et 2006 ont identifié le secteur du batiment comme étant responsable de plus de 40% de la consommation d’énergie et de 25% des gaz à effet de serre. La france s’est engagée à prendre les mesures nécessaires pour « conduire » les consommations à 50 kWh/m² par an en moyenne sur le parc français (rapport p28). Actuellement, notre chiffre tourne autour de 133 kwh/m² (rapport p30 ). Autant dire qu’il y a du chemin à faire !

Je vous invite donc à prendre ces éléments en considération pour l’amélioration de notre copropriété

et la baisse de nos prélèvements trimestriels.

Ecrit par ocarion dans : Articles,Quartier | Mots-clés : , , ,

Theme: TheBuckmaker.com Professional WordPress Themes | Web Host Comparison, Geld & Finanzen